Xbox ferme des studios : les détails de cette décision surprenante

La présidente de Xbox, Sarah Bond, a répondu aux questions concernant la décision de Microsoft de fermer plusieurs studios cette semaine, insistant sur le fait qu’il s’agissait de garantir la bonne santé de l’activité Xbox à long terme pendant ce qu’elle a appelé « cet instant de transition ».

Xbox et les studios ZeniMax

Microsoft a choqué le monde du jeu vidéo en annonçant la fermeture d’Arkane Austin, le développeur de Redfall et Prey, de Hi-Fi Rush et de Tango Gameworks, ainsi que d’autres studios appartenant à Bethesda, propriétaire de ZeniMax. Depuis l’acquisition de ZeniMax Media, en 2021, pour 7,5 milliards de dollars, Microsoft a continué sur sa lancée en achetant Activision Blizzard, le créateur de Call of Duty, pour 69 milliards de dollars.

Les réactions et justifications de Microsoft

Une réorganisation des titres et des ressources a été citée comme justification par Matt Booty, responsable des Xbox Game Studios, pour expliquer ces coupes importantes. Ces décisions difficiles visent à libérer des ressources pour investir davantage dans d’autres parties du portefeuille de Microsoft et se concentrer sur les jeux prioritaires.

Les réponses de Sarah Bond

Lors d’une interview avec Dina Bass de Bloomberg Tech à San Francisco, Sarah Bond a souligné la nécessité d’attirer de nouveaux joueurs et de rendre le jeu plus accessible, tout en gérant les coûts croissants et le temps nécessaire à la création des jeux. L’accent est mis sur la transition que traverse actuellement l’industrie.

La fermeture des studios ZeniMax

Bond a souligné la responsabilité de Microsoft de garantir la survie d’Xbox pendant cette transition, malgré les critiques et les inquiétudes exprimées par la communauté du jeu vidéo. En misant sur un éventail de jeux de différentes tailles, Microsoft maintient son engagement envers Bethesda et les jeux qu’elle propose.

La décision de fermer les studios ZeniMax a soulevé des interrogations sur la santé globale de l’activité Xbox et de l’industrie du jeu en général. Microsoft doit répondre à des enjeux financiers et de croissance, tout en faisant face à des défis internes suite à l’acquisition d’Activision Blizzard.

Source : www.ign.com