XDefiant : un jeu compétitif d’Ubisoft qui peine à convaincre

XDefiant : Un nouveau jeu vidéo d’esport d’Ubisoft qui peine à convaincre

XDefiant : Un jeu d’esport en demi-teinte

Les modes principaux de XDefiant offrent des expériences temporaires amusantes dans le domaine des jeux de tir multijoueurs compétitifs, mais cette dernière tentative d’Ubisoft pour se tailler une part du marché lucratif de l’esport semble peu convaincante. Les modes de base comme le mode entraînement et la file d’attente classée sont pour le moment inaccessibles, laissant un passe de combat fade avec des décisions de progression déconcertantes et des systèmes de nivellement d’armes standard comme seul moyen tangible de vous récompenser pour jouer au jeu ou bien réussir une partie. De plus, avec un code réseau discutable, des fonctionnalités et des modes manquants, même ses capacités de style héros-shooter intéressantes et ses petites modifications de la formule de jeu à la Call of Duty ne me donnent pas envie de revenir à XDefiant.

Des factions peu connues réunies dans XDefiant

Le jeu de tir crossover d’Ubisoft a choisi des propriétés peu intéressantes à associer. Chacune des cinq factions actuellement disponibles dans le jeu apporte une approche intéressante au gameplay, mais ce ne sont pas nécessairement les superstars auxquelles on pense quand on parle d’Ubisoft. L’action se déroule avec des personnages inconnus de Ded Sec (Watch Dogs), The Cleaners (The Division), Libertad (Far Cry), Echelon (Splinter Cell) ou The Phantoms (Ghost Recon) ; pas de Sam Fisher ou Dani Rojas à reconnaître ou dont on pourrait se réjouir de choisir parce qu’on a apprécié leur jeu. Chaque faction a trois personnages jouables (dont deux ou plus à débloquer pour chaque faction), mais ils n’ont pas de traits distinctifs les uns des autres, en dehors de quelques éléments cosmétiques.

Un gameplay rapide et intense dans XDefiant

Le combat est rapide, avec un temps de réaction rapide pour que chaque tir compte et des temps de réapparition presque inexistants qui vous poussent constamment à repartir de zéro pour atteindre l’objectif et améliorer votre ratio K/D avec son arsenal d’armes et de gadgets hyper-réalistes. Le choix de 14 cartes est remarquable, chacune offrant de nombreuses voies et points d’étranglement ingénieusement disposés, avec des espaces ouverts et des couloirs étroits à différents endroits pour encourager et récompenser les différents styles de jeu.

Source : www.gameinformer.com