The Thing: Remastered – Une suite terrifiante à ne pas manquer sur Switch

The Thing: Remastered – Un retour inattendu

Image: Nightdive Studios

Sorti en 2002, The Thing est largement considéré comme l’un des meilleurs jeux d’horreur basés sur une franchise médiatique existante. Contrairement à de nombreux jeux d’horreur sous licence, qui se cantonnent souvent à des genres nécessitant une configuration spécifique, comme le multijoueur asymétrique ou les expériences VR courtes, The Thing – un shooter à la troisième personne basé sur l’escouade – a osé aller plus loin, racontant sa propre histoire unique qui sert de véritable suite au chef-d’œuvre cinématographique de 1982 de John Carpenter.

Nightdive Studios, bien que The Thing ne figure pas souvent sur les listes de remasters les plus demandés par le grand public, propose néanmoins ce que peu d’entre nous réalisaient que nous voulions avec The Thing: Remastered. Annoncé lors de l’événement IGN Live et prévu pour arriver sur Switch plus tard cette année, le jeu original de Computer Artworks bénéficie d’un remaniement complet, avec des graphismes améliorés, un éclairage amélioré, de nombreuses améliorations de qualité de vie, et plus encore.

Entretien avec Nightdive Studios

Pour en savoir un peu plus sur le projet, nous avons discuté avec Larry Kuperman (Directeur du développement commercial) et Stephen Kick (Directeur du studio) chez Nightdive Studios. Ils ont abordé la décision de revisiter The Thing, ce que les fans de la Switch peuvent attendre en termes de performances du jeu, et les films d’horreur qu’ils pensent pourraient bien se traduire en jeux…

Une vision modernisée

Au départ, pourquoi revisiter The Thing ? Qu’est-ce qui vous a poussé à revoir ce titre ?

Larry Kuperman : Pour commencer, nous sommes tous fans du film classique ainsi que du jeu lui-même. N’oubliez pas que le jeu est sorti à l’origine en 2002 ; nous avons estimé que le jeu était brillant, mais imparfait dans le sens où les développeurs originaux l’avaient poussé aussi loin que la technologie de l’époque le leur permettait. Maintenant, avec les systèmes de jeu modernes, nous avons la chance de réaliser leur vision.

Stephen Kick : J’ai toujours été un grand fan d’horreur et quand le jeu est sorti, je l’ai essayé dès le premier jour. C’était le premier jeu sous licence qui était à la hauteur de l’héritage établi par le film, et le fait qu’il s’agissait d’une suite et officiellement reconnue comme canon le rendait incroyablement spécial. The Thing est un titre que je voulais remasteriser depuis la création de Nightdive et je suis honoré que nous ayons l’opportunité de présenter ce jeu incroyable à une nouvelle génération de fans.

Images: Nightdive Studios

D’autres détails concernant le projet, notamment la participation de Mark Atkinson, ont-ils été particulièrement importants pour vous ?

Larry : Absolument ! Ron Ashtiani a été le premier des OGs à rejoindre notre projet, et c’est Ron qui nous a présenté Mark. Ron et Mark travaillent directement avec notre équipe tous les jours. Ils ont été fondamentaux pour nous aider à comprendre la vision du jeu original, en soulignant les aspects qu’ils auraient changés ou améliorés s’ils avaient eu la technologie et le temps.

En plus des améliorations visuelles, pouvez-vous parler des autres améliorations apportées au jeu ?

Larry : Je ne peux pas entrer dans les détails, à la fois parce que nous voulons surprendre les fans et aussi parce que le jeu est toujours en développement. Mais les fans devraient s’attendre à des améliorations significatives de la qualité de jeu tout en restant très fidèles à la vision originale. Comme toujours, notre objectif est de donner aux fans un remaster qui « se joue comme vous vous en souvenez », mais quelque peu amélioré.

Stephen : Une chose que je mentionnerai est que l’éclairage fait l’objet d’une refonte massive. The Thing était une expérience cinématographique terrifiante, et nous étudions étroitement le film et son éclairage pour insuffler la même atmosphère dans le jeu.

The Thing: Remastered 4The Thing: Remastered 5Images: Nightdive Studios

Quels défis avez-vous rencontrés avec ce projet ?

Larry : Je ne considérerais pas cela comme une « difficulté » mais grâce à Ron et Mark, nous avons reçu une énorme quantité d’actifs et de matériaux originaux. Certains d’entre eux sont utilisés dans le jeu lui-même. Pour le reste, nous essayons de décider de la meilleure approche pour la préservation. Il s’agit du genre de défi qu’il est bon d’avoir.

Vos jeux seront très attrayants pour un public plus âgé qui a peut-être joué à l’original, mais comment allez-vous attirer de nouveaux fans avec The Thing: Remastered ?

Larry : La réaction des fans à notre annonce de The Thing a été spectaculaire et a dépassé de loin les joueurs ayant joué à l’original. Les fans du film et des films d’horreur en général, des personnes qui pourraient ne pas être intéressées par les jeux autrement, constituent le plus grand nouveau secteur de notre public. En regardant le nombre de vues de la bande-annonce, ainsi que d’autres facteurs, nous montre que ce titre aura un attrait grand public.

Concernant la version Switch, qu’en est-il spécifiquement ?

Larry : Oui, The Thing bénéficiera de toutes les améliorations de performances auxquelles les fans s’attendent des jeux Nightdive. La Switch recevra également un système de visée gyroscopique.

The Thing: Remastered 2Images: Nightdive Studios

De nombreux jeux Nightdive offrent des options permettant un look plus « rétro » qui pourrait plaire aux fans du titre original. Est-ce le cas avec The Thing ?

Stephen : Avec ce titre spécifique, en raison de la complexité des actifs, il n’y aura pas d’option pour passer en mode visuel original et remasterisé.

Enfin, avez-vous des films d’horreur ou des émissions de télévision bien-aimés que vous pensez se traduirait bien en jeux vidéo ?

Stephen : Personnellement, j’aimerais beaucoup voir le film Mandy adapté en jeu, mais comme une suite de la même manière que le jeu The Thing a été adapté. Quelque chose à propos de contrôler Nicolas Cage à la troisième personne alors qu’il se bat contre des démons et des cultistes de la nouvelle ère avec des tronçonneuses et cette énorme hache m’excite.

Je voudrais aussi voir une adaptation d’Annihilation – c’est essentiellement une vision moderne de La Couleur tombée du ciel de H.P. Lovecraft, mais c’est plus adapté à un jeu. Incarnez une équipe d’explorateurs avec différentes disciplines jetés dans un environnement en constante évolution, plein de merveilles et d’horreurs. Par coïncidence, il y a eu une adaptation cinématographique de l’histoire originale qui met en vedette Nicolas Cage, donc d’une manière ou d’une autre, nous aurons Nicolas Cage dans un jeu d’horreur !

Source : www.nintendolife.com