The Collage Atlas : Réflexions sur un jeu d’exploration intime

The Collage Atlas : Une expérience vidéoludique unique

Une création personnelle et profonde

Le Collage Atlas est une œuvre vidéoludique qui se distingue par son esthétique au stylo et à l’encre, offrant des espaces calmes et riches en détails illustratifs pour inciter à la réflexion. Réalisé par un seul développeur, le jeu aborde des thèmes profonds liés à la notion d’agence et d’identité, offrant une expérience immersive et unique.

De la papier à l’écran

John Evelyn, le développeur solitaire derrière ce projet, a consacré quatre ans et demi à la création du Collage Atlas. Parti d’un livre d’images conçu pour aider les gens à traverser des moments difficiles, le jeu prend vie à travers des illustrations détaillées et une exploration pleine de secrets. Evelyn, artiste autodidacte, a choisi de mettre en avant l’esthétique au stylo et à l’encre pour transmettre sa vision de manière authentique.

Une immersion personnelle

Les éléments visuels du Collage Atlas puisent dans les souvenirs personnels d’Evelyn, lui conférant une authenticité émotionnelle unique. Chaque détail, des réverbères victoriens aux clôtures en fer forgé, évoque des images de sa ville natale et de ses expériences passées. Le jeu devient ainsi une exploration intime de son propre monde intérieur.

The Collage Atlas screenshot, shows a greenhouse surrounded by floating trees drawn using pen and ink.

Une vision artistique authentique

Au-delà de l’esthétique visuelle, The Collage Atlas aborde des thèmes universels à travers une expérience personnelle. Evelyn a cherché à créer un jeu « utile » pour partager ses réflexions sur la vie et l’identité. Malgré les métaphores visuelles poignantes, le jeu reste un voyage intime empreint d’espoir et de réflexion.

The Collage Atlas papercraft set, shows a level before being scanned into the game.

À mesure que dans le Collage Atlas, la narration et l’exploration se mêlent de manière subtile, offrant une expérience vidéoludique aussi riche en émotions qu’en réflexion personnelle.

Source : www.eurogamer.net