Test de Wrath: Aeon of Ruin sur Switch : un mélange d’ambition et de limitations

Test de Wrath: Aeon of Ruin sur Nintendo Switch

Wrath: Aeon of Ruin était très attendu. Basé sur une version fortement modifiée du moteur de Quake et développé par des moddeurs talentueux de la scène Quake, il a connu des retards en raison de la pandémie de COVID-19, repoussant sa sortie initialement prévue pour 2022 jusqu’en 2024.

Des armes redoutables et des ennemis coriaces

Wrath propose une variété d’armes impressionnantes, telles qu’un pistolet basique plus efficace que la plupart des fusils à pompe d’autres jeux, un lanceur de dents, un fusil à cystes explosifs, et même une lame montée sur le bras. Les combats sont enrichis par des Artefacts aux effets variés.

Des niveaux immenses et une immersion gothico-technologique

Les niveaux de Wrath sont gigantesques, divisés en trois mondes centraux eux-mêmes composés de cinq niveaux imbriqués. Si la conception des niveaux est impressionnante, elle peut parfois sembler trop labyrinthique, entraînant une certaine lassitude du joueur.

Un système de sauvegarde critiqué

Le jeu propose des autels de sauvegarde et des âmes liées pour restaurer vos ressources. Cependant, la rareté des autels et la gestion complexe des âmes liées peuvent agacer. Le manque de carte rend la navigation difficile et l’absence d’un système de sauvegarde adapté à la Switch est souligné.

Une expérience pensée pour le clavier-souris

Wrath: Aeon of Ruin a été conçu pour une expérience clavier-souris, ce qui peut poser problème lorsqu’on y joue avec une manette. Le jeu est très rapide, rendant le contrôle avec une manette moins précis et réactif.

En fin de compte, apprécier Wrath: Aeon of Ruin dépendra de votre capacité à surmonter les limites liées à la manette, votre opinion sur le système de sauvegarde et votre appréciation de la conception des niveaux. Malgré ses défauts, le jeu offre une expérience de tir ambitieuse et divertissante pour les amateurs du genre.

Source : www.nintendolife.com