Roguelike vs Rogue-lite : un expert de Dead Cells explique la différence

Les genres rogue-lite et roguelike ont gagné en popularité au fil des ans. Ce sont des jeux stimulants où les joueurs tentent des parties avec des capacités différentes et des éléments aléatoires qui les obligent généralement à recommencer à zéro ou presque pour chaque tentative. Ils sont nés du jeu Rogue, sorti en 1980, qui a établi bon nombre des mécaniques désormais considérées comme les fondements du genre.

La différence entre rogue-lite et roguelike

La distinction entre rogue-lite et -like a toujours été confuse, c’est pourquoi nous avons interrogé un expert d’Evil Empire, le co-développeur de Dead Cells, pour nous l’expliquer. Lucie Dewagnier est la directrice de jeu du prochain The Rogue: Prince of Persia (un rogue-lite) et définit les sous-genres de la manière suivante.

Roguelike est – comme le jeu Rogue – un jeu où vous jouez, vous mourrez, vous recommencez, mais rien n’est conservé entre vos tentatives. Vous rejouerez toujours au jeu à partir d’une page blanche.

Rogue-lite peut ajouter quelques éléments comme des améliorations permanentes qui rendent vos futures parties – vos futures tentatives – plus faciles, et dispose de systèmes de progression qui n’existent pas dans les roguelikes.

Vers une uniformisation de la terminologie

Notre souhait, que j’ai exprimé à Dewagnier, est de laisser tomber les suffixes -lite et -like du nom du genre et de simplement les désigner tous comme appartenant au genre Rogue. Dead Cells, Hades, Undermine, Returnal, etc. ne sont plus des variations de rogue-lites et de roguelikes – ce sont tous des jeux Rogue.

“Oui, même maintenant, il y a des jeux comme Spelunky qui font partie des Roguelikes, mais ils ont des systèmes de progression avec du nouveau contenu à débloquer, donc peut-être que c’est du rogue-lite? Peut-être que c’est du Roguelike? Ce sont des Rogues.”

Pour en savoir plus sur Evil Empire et le prochain jeu de Dewagnier, The Rogue: Prince of Persia (qui est un rogue-lite, avec un ‘T’, comme le souligne Dewagnier), cliquez ici.

Source : www.gameinformer.com