Mini Review: Gleylancer – Un brillant Shmup 16 bits scintille avec des inconvénients mod



Tenez-vous-y et croyez en votre pouvoir!

Les rééditions rétro qui ne relèvent pas de la sécurité familière des écuries M2, Hamster ou Code Mystics sont généralement une chose et une seule chose – une ROM simple regroupée avec des options d’émulation inoffensives mais peu spectaculaires. Ça marchera, ce sera officiel, et… c’est à peu près tout. Si ces objectifs fades avaient été tout ce que ce nouveau portage de Gleylancer avait visé, cela aurait toujours été plus que bienvenu car dans sa forme physique rétro-tastique, le jeu est cher, même selon les normes de shmup Mega Drive d’importation uniquement. À bien des égards, même une simple alternative bon marché et pratique aurait été une nette amélioration.

Ce que nous avons en fait est bien plus ambitieux que cela. L’émulation de ce package sans prétention comprend non seulement les modes d’écran pixel brut, 4:3 et étiré habituels – avec des lignes de balayage basculantes – mais également plusieurs masques d’ombre, les paramètres gamma CRT et l’assombrissement des coins en option. Vous pouvez même choisir parmi deux différents types de courbure des bords de l’écran ainsi que d’affiner l’intensité de l’effet. Les pixels gagnent en douceur (et encore une fois, réglable), se rapprochant admirablement du type de profondeur que vous trouveriez sur un vieux téléviseur à tube. Mieux encore, vous pouvez voir ces effets appliqués en temps réel à n’importe quel écran sur lequel se trouvait le jeu lorsque vous avez accédé au menu, vous permettant de tout modifier facilement à votre guise sans aller et venir entre le jeu et les paramètres.

Lire l’article complet sur nintendolife.com



Source