Microsoft’s Activision Blizzard condamné à payer 23,4 millions de dollars pour violations de brevets.

Microsoft a acheté Activision Blizzard l’année dernière pour ses grandes franchises de jeux vidéo, notamment Call of Duty et World of Warcraft. Cependant, ces franchises ont valu à l’entreprise une lourde amende. Un jury fédéral dans le Delaware a récemment statué qu’Activision Blizzard a violé des brevets détenus par une entreprise appelée Acceleration Bay liés à des fonctionnalités multijoueurs dans Call of Duty: Advanced Warfare, Call of Duty: Black Ops III et World of Warcraft.

Violation de brevets pour Activision Blizzard

Les brevets en question concernent une technologie permettant le partage simultané d’informations en ligne entre des ordinateurs largement distribués, une fonctionnalité essentielle dans de nombreux jeux d’Activision Blizzard. Ces brevets étaient initialement détenus par Boeing avant d’être acquis par Acceleration Bay. En justice, les avocats d’Activision Blizzard ont soutenu en vain que la technologie utilisée par l’entreprise dans ses jeux est différente de celle couverte par les brevets d’Acceleration Bay. Le jury a tranché en faveur d’Acceleration Bay et a ordonné à Activision Blizzard de verser 23,4 millions de dollars de dommages et intérêts.

Activision Blizzard a exprimé son intention de faire appel de la décision, affirmant n’avoir jamais utilisé les technologies brevetées en question dans ses jeux. Une résolution à l’amiable est toujours possible avant le début de l’appel, mais les documents juridiques d’Activision indiquent que les dommages devraient être limités à 300 000 dollars ou moins, ce qui suggère un écart important entre les deux parties quant au montant final à payer.

Source : www.gamespot.com