Examen multijoueur de Call of Duty Vanguard en cours : impressions bêta



Call of Duty Vanguard voit Call of Duty revenir à ses racines… encore une fois. Cela fait beaucoup. La première version bêta multijoueur s’est ouverte ce week-end pour tous ceux qui ont précommandé sur PlayStation, et j’ai passé un bon nombre d’heures à me mouiller les pieds avant sa date de sortie le 5 novembre. Si, comme moi, vous avez joué aux dernières versions de CoD, vous ressentirez probablement un sentiment de familiarité avec le multijoueur de Vanguard. En fait, permettez-moi de reformuler cela : vous pourriez avoir l’impression que c’est le MP Call of Duty de l’année dernière avec un skin WW2. La seule chose qui me permet de jouer à Vanguard au lieu de revenir à Black Ops Cold War, ce sont quelques nouveaux modes intéressants.

Team Deathmatch, Kill Confirmed et Domination sont de retour, comme vous vous en doutez. Cependant, Hardpoint, un mode que je n’ai jamais vraiment aimé, a été remplacé par un nouveau mode Patrol, que j’aime vraiment. Plutôt que de capturer et de maintenir des points statiques, Patrol vous fait protéger un petit cercle de territoire qui se déplace le long de la carte (d’où le "Patrouille" sobriquet). Quand une équipe de randos Internet se réunit pour couvrir et capturer cette cible en mouvement, c’est vraiment amusant. C’est de loin mon ajout préféré au multijoueur de cette année, car il encourage la couverture d’équipe active et passive et décourage le camping.

Eh bien, du camping à long terme au moins. Étant donné que la zone contestée est constamment en mouvement, il est dans l’intérêt des tireurs à longue distance de s’afficher dans un nid de tireurs d’élite pendant quelques minutes seulement. La zone passe des grands espaces à l’intérieur des bâtiments, puis revient. C’est super, en fait. Cela nécessite d’utiliser toutes vos compétences de tir : de près, de moyenne et de longue portée, le tout en quelques minutes.

Il est difficile de dire qui est de quel côté.

Dans tous les modes, le combat rapproché est l’endroit où je trouve le plus de frustration avec le multijoueur de Vanguard car il est difficile de dire qui est de quel côté. La guerre froide de l’année dernière a opposé les forces de l’OTAN aux forces du Pacte de Varsovie, alors que cette année (au moins dans la version bêta), les deux équipes sont composées des mêmes personnages alliés. Plus d’une fois, notamment sur le plan de l’Hôtel Royal, je ne savais pas qui était qui. Si vous êtes proche de quelqu’un au corps à corps, l’indicateur au-dessus de sa tête ne peut tout simplement pas être vu, et même à distance, l’indicateur rouge en sourdine disparaît souvent dans les tons ocre et marron boueux de la carte. Heureusement, le tir ami n’est pas un problème ici (il n’y a pas de mode Hardcore dans la version bêta) car il y a des moments d’une fraction de seconde où j’ai fait le mauvais appel. Aussi, beaucoup où j’ai hésité quand je n’aurais pas dû et j’ai fumé.

Je comprends qu’en 2021, personne ne veut jouer en tant que puissances de l’Axe, mais une sorte de caractéristique distinctive entre les deux équipes autre qu’un petit point avec leur nom en rouge irait loin. J’aime pouvoir dire quand je suis approché par un joueur ennemi par son modèle de personnage plutôt que par son nom de joueur Activision, et je ne veux pas avoir à augmenter ma vitesse en regardant les mots flottant au-dessus leur tête.

Champion Hill est une variante intéressante de la formule Battle Royale.

Un mode où ce n’est pas un problème est le nouveau mode Champion Hill, une variante intéressante de la formule de bataille royale où au lieu de se battre pour être la dernière équipe dans une guerre totale, vous courez plutôt dans ce qui est fondamentalement un champ de bataille de paintball glorifié. Le principe est simple : vous rejoignez une équipe de deux ou trois personnes, vous vous retrouvez dans une arène et vous travaillez pour éliminer les autres équipes. Il y a 10 équipes en tout, chacune s’affrontant au hasard 2v2 ou 3v3, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une seule équipe. Pendant les matchs, vous gagnez de l’argent que vous pouvez utiliser pendant les pauses dans la compétition pour acheter des améliorations telles que des armes, des avantages et des buffs, ou dépenser pendant le match pour améliorer votre arme. C’est amusant, mais le matchmaking a pris beaucoup de temps, peu importe ce que j’ai essayé. Je ne sais pas si cela est dû à un manque d’intérêt ou parce qu’il est encore en version bêta, donc je ne peux pas vraiment lui en vouloir à moins que cela persiste dans le jeu final.

En parlant de cartes, les trois disponibles dans la version bêta sont… très bien. Des trois, Gavutu, un endroit du Pacifique Sud trempé par la pluie, est probablement mon préféré car il possède la plupart des caractéristiques que j’aime dans une carte MP de taille moyenne : un couloir au milieu, un grand espace ouvert d’un côté, et un groupe plus groupé d’obstacles et de bâtiments de l’autre. Cela ne semble toujours pas tout à fait correct car malgré la nature largement ouverte du bord de mer de la carte, il semble toujours un peu trop petit pour les fonctionnalités qu’il utilise et au cours de la version bêta, je n’ai jamais vraiment eu une idée de les "couler" de celui-ci. Hotel Royal, une petite carte avec beaucoup de CQC, est mon moins préféré du groupe (en partie à cause des problèmes d’amis ou d’ennemis susmentionnés), tandis que l’étoile rouge basée à Stalingrad ne me donne pas de sentiments forts d’une manière ou d’une autre. J’ai apprécié à quel point Red Star m’a rappelé Call of Duty 2 à l’époque, mais à part ça, rien ne m’a vraiment marqué. Mon opinion sur les cartes peut changer au fur et à mesure que je me familiarise avec elles, et la semaine 2 ouvrira également The Eagle’s Nest, une carte basée sur la forteresse montagneuse d’Hitler (où il sera encore plus étrange de ne pas combattre des gens déguisés en nazis).

Des trois cartes, Gavutu, un endroit du Pacifique Sud détrempé par la pluie, est probablement ma préférée.

Les progressions de rang et de chargement sont revenues et semblent être exactement les mêmes que l’année dernière, ce qui était, à son tour, très similaire à ce qu’ils ressentaient dans Modern Warfare de 2019. Vous créez votre équipement avec des armes primaires et secondaires, des armes mortelles et non mortelles comme des grenades et des cocktails Molotov, trois avantages et vos bonus de killstreak. L’utilisation d’une arme pendant un match débloque des améliorations telles que des optiques, des magazines et différents barils, entre autres. Gagner du rang avec votre compte Activision ouvre plus d’armes et de modifications et… oui, c’est à peu près exactement la même chose que l’année dernière, il est donc difficile de s’enthousiasmer. Une chose qui manque à la version bêta, ce sont les skins à débloquer, qui n’ajoutent rien au gameplay lui-même mais me poussent toujours à moudre au moins quelques-unes de mes armes préférées à leur plus haut niveau. Espérons que ceux-ci reviennent pour le match final.

J’ai remarqué des problèmes de classement étranges à la fois dans mon XP de profil et dans mon XP d’arme. Parfois, pendant plusieurs matchs, je n’accumulais aucun XP, malgré tous mes efforts. Ensuite, sans avertissement, il serait "rattraper" et toute l’expérience des 20 derniers matchs apparaîtrait soudainement à la fois. Tous les déverrouillages se produiraient en une énorme vague retardée, ce qui signifiait que je ne serais pas en mesure d’appliquer des améliorations à mes armes ou d’utiliser de nouvelles armes pendant de longues périodes. Cela signifiait manquer la satisfaction de la progression de niveau en niveau, ce qui, espérons-le, est quelque chose qu’ils aplanissent avant la sortie.

Les armes semblent modernes et pas du tout celles de la Seconde Guerre mondiale.

Les armes se sentent également à peu près les mêmes, c’est-à-dire qu’elles se sentent modernes et pas du tout de l’ère de la Seconde Guerre mondiale. Je comprends que la vue réfléchissante est en fait bien antérieure à la Seconde Guerre mondiale, donc ce n’est pas techniquement inexact historiquement, mais cela semble toujours très étrange de les avoir sur des armes légères. Les séquences d’élimination, comme l’avion de reconnaissance et la bombe glissante, ne sont que les séquences d’avion espion et de missile de croisière de l’année dernière (et ce n’étaient que des versions des séquences d’UAV et de missile de croisière de l’année précédente). J’apprécie le sentiment de familiarité d’année en année, mais une partie de moi espérait que de nouvelles séquences de meurtres plus originales se sentiraient plus adaptées à l’époque au lieu de simplement les réétiqueter.

De plus, le matchmaking basé sur les compétences revient à Call of Duty dans Vanguard et vous n’allez probablement pas l’aimer si vous êtes un vieux sel. Jouer sur PS5, pour laquelle je ne suis certes pas doué, je l’ai apprécié. Je joue généralement sur PC et j’ai du mal à passer du plaisir de la souris et du clavier au jeu basé sur le contrôleur. Pour les joueurs moins compétitifs comme moi, qui utilisent simplement CoD comme excuse pour jouer en ligne avec des amis pendant des dizaines d’heures chaque automne, SBMM est un excellent moyen de s’assurer que vous en gagnez et que vous en perdez. Mais parce que vous jouez toujours contre des personnes ayant les mêmes compétences relatives, il n’y a aucun moyen de savoir où vous vous situez dans la grande base de données de joueurs dans le ciel. Il n’y a également aucun moyen de l’arrêter, il semble donc qu’un VPN reste votre seule option pour contourner l’algorithme si vous préférez ne pas être associé au même calibre de joueur.

Bref, je me suis bien amusé pendant mon week-end avec Vanguard – surtout dans les matchs en mode Patrouille – mais pas autant que je l’avais espéré. Il est difficile de savoir s’il s’agit des cartes moyennes, de jouer avec un contrôleur au lieu de ma souris et de mon clavier préférés, ou parce que cela ressemble tellement à Black Ops Cold War avec un skin datant de la Seconde Guerre mondiale. C’est toujours amusant et je sais que je mettrai de nombreuses heures lorsque le jeu final sortira, comme je le fais au début de chaque cycle de Call of Duty, mais il n’y a rien de vraiment nouveau ici pour m’exciter à ce sujet. J’espère que mon opinion changera à mesure que le multijoueur évoluera avant son lancement en novembre, mais si je devais le marquer maintenant, je donnerais probablement à Call of Duty Vanguard MP un 6. Rappelez-vous, il s’agit d’une version bêta et ce score n’est en aucun cas définitif, alors assurez-vous de vérifier autour du lancement.



Source