Epic Games vs Apple : un bras de fer juridique sur fond de Digital Markets Act

Apple contre Epic Games : Un conflit en Europe

La société Epic Games a saisi la Commission européenne pour contester le rejet de sa soumission de notarisation par Apple, affirmant que le refus d’Apple était « arbitraire, obstructif et en violation de la loi sur les marchés numériques (DMA) ».

Selon Epic Games, Apple a émis des réserves concernant ses boutons d’appel à l’action, affirmant que ses boutons « Obtenir » et « Achats In-App » étaient trop similaires en design aux propres boutons d’Apple.

Epic Games utilise les termes « installer » et « achats in-app » car cela suit les conventions de nommage auxquelles les utilisateurs d’applications sont déjà habitués.

La réaction d’Epic Games

Epic Games a déclaré : « Apple a rejeté notre soumission de notarisation d’Epic Games Store à deux reprises, affirmant que le design et la position du bouton « Installer » d’Epic Games sont trop similaires au bouton « Obtenir » d’Apple et que notre étiquette « Achats In-App » est trop similaire à celle de l’App Store. »

Epic Games a souligné que les « Install » et « Achats In-App » suivent les conventions de nommage utilisées dans les différentes boutiques d’applications sur plusieurs plateformes.

Apple a été accusé de violation de la loi sur les marchés numériques (DMA) par Epic Games, qui a partagé ses inquiétudes avec la Commission européenne.

Les implications pour Apple

La Commission européenne a ouvert une nouvelle enquête à la suite des allégations selon lesquelles Apple ne respecte pas les règles de l’UE.

Apple risque une amende pouvant aller jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires annuel mondial total, ce qui pourrait constituer une punition considérable.

La solution annoncée précédemment par Apple pour satisfaire aux règles de la DMA a été critiquée pour ses frais et ses limites, ce qui rend le lancement de jeux ou d’applications en dehors de l’App Store coûteux.

Source : www.eurogamer.net