Asus ROG Ally X : Faut-il craquer pour cette mise à jour ?

Asus a récemment annoncé le ROG Ally X, une mise à jour de l’Ally de l’année dernière. Il a été critiqué pour ne pas offrir d’amélioration de performance, mais basé sur nos expériences en testant plusieurs ordinateurs portables Windows, nous pensons que c’est une solide amélioration à bien des égards. Le passage de 16 Go à 24 Go de mémoire répond aux problèmes affectant un nombre croissant de nouveaux jeux, tandis que le doublement de la taille de la batterie permet de régler le principal problème impactant chaque ordinateur portable Windows : la mauvaise autonomie de la batterie.

Les améliorations matérielles du Asus ROG Ally X

Il est vrai cependant que le Asus ROG Ally X utilise le même processeur Z1 Extreme que le modèle non-X. La configuration de processeur octo-core Zen 4 associé à un GPU RDNA 3 de 12 CU reste inchangée, fonctionnant aux mêmes vitesses d’horloge. Il y a cependant une petite amélioration des performances, grâce au fait que l’Ally X n’augmente pas seulement la capacité mémoire, mais également la bande passante. Les 16 Go de LPDDR5 à 6400 MT/s sont remplacés par 24 Go de LPDDRX à 7500 MT/s. Ces processeurs bénéficient de la bande passante, comme nous l’avons constaté avec le Steam Deck OLED, où j’ai pu observer une augmentation des performances allant de deux pour cent à neuf pour cent dans les jeux grâce à cette mémoire plus rapide – sans entrer dans les détails pendant la phase de prévisualisation, vous devriez vous attendre à peu près à la même chose lors de la transition de l’Ally à l’Ally X.

Il y a aussi des scénarios où disposer de plus de mémoire offre une amélioration significative des performances de jeu – je vous renvoie à Avatar: Frontiers of Pandora, qui est un bordel saccadé sur l’Asus ROG Ally d’origine, mais est presque sans saccades sur l’Ally X. Cela est dû au fait que le jeu nécessite une quantité décente de mémoire système et de VRAM et même si cela peut être configuré dans le logiciel Asus Armory Crate, aucune option n’offre une expérience de jeu acceptable. L’Ally X fonctionne parfaitement bien tel quel sur ses paramètres par défaut, qui divisent les 24 Go de RAM en 16 Go de mémoire système et 8 Go de VRAM.

Diminution des problèmes de batterie

La plus grande batterie permet à Asus de revoir la conception interne de l’appareil. Le passage d’un boîtier blanc à un boîtier noir est évident, mais c’est le poids qui est le plus perceptible en main. À 678g, il est plus lourd que l’Ally d’origine de seulement 608g – mais c’est un compromis que nous acceptons facilement pour une batterie aussi massive. Sinon, la forme de base de l’appareil reste globalement inchangée – et c’est en fait un peu un miracle. À l’intérieur, la nouvelle batterie voit Asus réaménager considérablement les composants internes. Les ventilateurs sont plus petits – ce qui signifie généralement plus bruyants – et pourtant le nouvel Ally a une augmentation revendiquée allant jusqu’à 24 pour cent du flux d’air, tout en étant plus silencieux. De plus, la refonte interne signifie que le SSD au format 2230 ressemblant au Steam Deck cède la place à un format plus standard 2280, ouvrant la porte à davantage de disques, de disques moins coûteux et offrant des capacités supérieures – jusqu’à 8 Go. Nous disposons désormais également d’un SSD de 1 To, augmenté par rapport aux 512 Go de l’Ally d’origine qui m’a toujours semblé très restrictif.

En ce qui concerne l’extérieur, les sticks analogiques sont plus lourds, les gâchettes sont plus grandes et les boutons de face offrent plus de déplacement. Il y a aussi des poignées plus adhérentes. Ce sont des améliorations mineures et je n’avais vraiment aucun problème avec tout cela sur l’Ally standard, mais c’est toujours bienvenu.

Source : www.eurogamer.net