Riot Games annonce de sévères mesures contre le « soft-inting » dans League of Legends

Une immense vague de répression s’annonce pour League of Legends, avec le « soft-inting » désormais dans le viseur des développeurs. Le directeur du jeu, Pu Liu, a prévenu aujourd’hui les joueurs de League sur chaque serveur avec un message sur X (anciennement Twitter), où le patron du MOBA a déclaré ouverte la chasse aux comportements toxiques. Riot considère le « soft-inting » comme l’un des « plus grands problèmes du jeu » et est très désireux de l’éradiquer complètement. Il n’est pas encore clair combien de joueurs de League seront bannis dans les mois à venir.

Une répression alimentée par le système Vanguard de League

La répression sera alimentée par le tout nouveau système Vanguard de League, conçu pour repérer automatiquement les contrevenants. En utilisant ce logiciel au niveau du noyau, l’équipe de développement de League chassera et identifiera les joueurs signalés. Une fois ces joueurs « soft-inting » identifiés, ils seront suspendus, bien que la brutalité des interdictions puisse éventuellement dépendre de la communauté. Liu a posé la question aux fans le 9 juillet : Les joueurs « soft-inting » devraient-ils être suspendus au niveau du compte, ou l’équipe de League devrait-elle utiliser ses systèmes de blocage Vanguard pour imposer des interdictions plus sévères et permanentes au niveau du matériel?

La réaction de la communauté

La communauté a rapidement réagi à la demande de commentaires de Liu, avec de nombreux suggérant que le système devrait commencer par un avertissement avant de passer aux bannissements matériels. D’autres sont revenus avec plus de questions que de réponses, notamment sur « la séparation entre le soft inting et le fait de simplement mal jouer. » La conclusion était qu’il n’y avait pas de gagnant clair quant à la façon dont Riot devrait traiter ces contrevenants aujourd’hui, bien que beaucoup penchent vers des interdictions matérielles soutenues par Vanguard.

Des suspensions majeures de League sont déjà en hausse depuis l’introduction de Vanguard. Peut-être encore plus préoccupant est la façon vague dont Riot a défini le « soft-inting » au fil des années. La plupart des joueurs de League diraient que quiconque ne cherchant pas à gagner⁠—mais ne nourrissant pas activement l’adversaire⁠—pourrait tomber sous ce terme. Voler des camps de jungle et des sbires, rater délibérément des compétences, et errer sans participer aux combats pourraient facilement tomber sous l’égide de cette définition pour la plupart. Que Riot soit d’accord ou non reste très incertain.

Liu n’a rien dit à ce sujet ou concernant le début de cette répression dans sa déclaration ou ailleurs sur les réseaux sociaux. Dot Esports a demandé davantage de détails, mais le directeur du jeu de League n’a pas répondu à la publication. Riot a toujours été très actif dans sa volonté d’éradiquer les expériences toxiques dans League et ses autres jeux. Dans VALORANT, ne pas chercher à gagner peut valoir une interdiction.

Source : www.bing.com