Légendes de l’Euro : 8 Héros du football européen

Les championnats européens de football ont vu naître de nombreux héros qui ont inspiré un culte mondial dans les milieux du football, grâce à leurs exploits remarquables, leurs prestations éblouissantes et leurs statistiques impressionnantes. Nous célébrons huit légendes qui ont laissé une marque indélébile sur la scène du football européen.

GIANLUIGI BUFFON (Italie)

Le gardien légendaire Gianluigi Buffon, recordman du nombre de matchs joués en tant que capitaine (13) bien que n’ait jamais remporté un Championnat d’Europe, a marqué l’histoire de la compétition. Surnommé affectueusement « Gigi », Buffon a participé à quatre phases finales du tournoi (2004, 2008, 2012 et 2016) et a porté l’Azzurri jusqu’en finale en 2012 en ne concédant que trois buts. Au total, Buffon a joué 17 matches à l’Euro, dont il était toujours titulaire.

MICHEL PLATINI (France)

Le meneur de jeu légendaire des Bleus, Michel Platini, n’a participé qu’à un Championnat d’Europe, mais il s’est assuré que ce soit inoubliable. Platini a mené la France au titre de 1984, leur premier trophée majeur, en marquant neuf buts en cinq matchs, dont deux triplés. En tant que milieu de terrain, cet exploit de Platini reste inégalé à ce jour et restera gravé dans les annales du football. Il demeure également le meilleur buteur de l’histoire d’une seule édition, ainsi que le deuxième meilleur buteur de tous les temps derrière Cristiano Ronaldo.

ZINEDINE ZIDANE (France)

Successeur de Platini, Zidane est célébré comme un véritable maître des grands rendez-vous. Ses compétences exceptionnelles et sa créativité ont inspiré la France à remporter l’Euro 2000 dans ce qui était pour beaucoup la meilleure édition de l’histoire de la compétition. Malgré la présence de grandes équipes comme l’Angleterre, l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Yougoslavie, Zizou s’est illustré. En plus de ses trois actions décisives (deux buts et une passe décisive), c’est surtout sa facilité technique qui a ébloui. Malgré les performances individuelles exceptionnelles de certaines stars, Zidane a dominé les débats et mené la France, championne du monde en 1998, à la victoire en Euro après une victoire dramatique 2-1 contre l’Italie en finale.

ANDRES INIESTA (Espagne)

L’Espagne a marqué une génération entière en remportant deux Euros et une Coupe du Monde de 2008 à 2012. Au sein d’une équipe incroyablement talentueuse qui a perfectionné le système de jeu tiki-taka, le milieu de terrain dynamique Andres Iniesta se démarque. Co-recordman avec Cesc Fabregas du nombre de victoires aux Euros (11), l’ancien maître de Barcelone s’est illustré dans l’édition 2008, remportée par la Furie Rouge. Quatre ans plus tard, il a contribué à une fantastique Euro 2012 où l’Espagne est devenue la première nation à conserver le titre. Iniesta a été élu homme du match à trois reprises, notamment en finale, et a remporté le Ballon d’Or du meilleur joueur.

MARCO VAN BASTEN (Pays-Bas)

Il est l’un des grands mystères du football qu’un pays comme les Pays-Bas, qui a vu naître certains des plus grands joueurs de l’histoire, n’ait qu’un seul trophée majeur à son actif. Les Pays-Bas doivent le titre du championnat de l’Euro 1988 en Allemagne à l’incroyable Marco van Basten ! Les cinq buts du joueur illustre, dont un triplé contre l’Angleterre, ont propulsé les Néerlandais vers le titre. Le vainqueur du Soulier d’Or a marqué de son empreinte le tournoi avec sa mythique volée en finale contre l’Union Soviétique, que les Néerlandais ont remportée 2-0.

PETER SCHMEICHEL (Danemark)

Le gardien de but de l’ex-Manchester United a écrit sa légende durant l’Euro 1992, où ses performances héroïques dans les cages ont conduit le Danemark à une victoire miraculeuse. Ils ne s’étaient même pas qualifiés mais ont été appelés de dernière minute. Schmeichel a brillé avec une série d’arrêts stupéfiants lors du tournoi. Il a gardé sa cage inviolée lors du match d’ouverture contre l’Angleterre et a réalisé des arrêts décisifs contre Eric Cantona et Jean-Pierre Papin dans une victoire 2-1 contre la France pour passer en demi-finale. Il a fait plusieurs arrêts décisifs lors de la finale, permettant à son équipe de battre l’Allemagne 2-0.

FRANZ BECKENBAUER (Allemagne de l’Ouest)

Si l’on devait décerner le titre de meilleur meneur d’équipe de l’histoire du Championnat d’Europe, le grand Franz Beckenbauer de l’Allemagne pourrait y prétendre. Le Kaiser, décédé en janvier dernier à l’âge de 73 ans, a conduit l’Allemagne de l’Ouest au titre de 1972 en jouant un rôle de capitaine parfait dans la victoire 3-0 contre l’Union Soviétique en finale. Le seul défenseur de l’histoire du football à avoir remporté le Ballon d’Or à deux reprises et qui a inventé le rôle du libéro moderne, il a de nouveau inspiré les Allemands à atteindre la finale de 1976, où ils ont perdu aux tirs au but contre la Tchécoslovaquie.

FERNANDO TORRES (Espagne)

La présence d’un deuxième Espagnol sur la liste semble inévitable, compte tenu des exploits extraordinaires de cet ancien attaquant de Liverpool et de Chelsea. Le prolifique Torres reste le seul joueur à avoir marqué lors de deux finales du Championnat d’Europe. À l’Euro 2008, Torres a capitalisé sur sa forme éclatante avec Liverpool cette saison-là – où il a marqué 24 buts en Premier League – pour aider l’Espagne à remporter son premier titre depuis 1964. Il a inscrit l’unique but de la finale contre l’Allemagne, son deuxième de la compétition, remportant le titre de l’homme du match et figurant dans l’équipe-type du tournoi. Quatre ans plus tard, Torres est arrivé à l’Euro en tant que remplaçant régulier en raison de ses performances moyennes avec Chelsea. Mais il s’est révélé être l’homme pour les grands moments, marquant trois buts dans la compétition, dont un en finale où l’Espagne a battu l’Italie 4-0 et terminé co-meilleur buteur.

Source : www.thestar.com.my