Bandle Tale : Une histoire de League of Legends est un RPG captivant

La fermeture de Riot Forge par Riot Games : Une décision controversée

Le mois dernier, Riot Games a annoncé la difficile décision de procéder à des licenciements au sein de l’entreprise, mettant ainsi fin à Riot Forge, la branche de publication de jeux vidéo de l’entreprise. Cependant, cela n’a pas empêché la sortie de l’initiative Bandle Tale: A League of Legends Story, qui s’est avérée être l’une des meilleures réalisations du studio et de la marque League of Legends ces dernières années.

Une immersion dans l’univers indie avec Bandle Tale: A League of Legends Story

Bandle Tale: A League of Legends Story s’inscrit dans la tendance croissante des jeux indépendants cherchant à offrir une expérience chaleureuse, accueillante et dynamique. En prenant le contrôle d’un mignon et pelucheux Yordle que l’on crée soi-même, les joueurs peuvent interagir avec de nombreux autres personnages de leur espèce, y compris des visages familiers de l’univers de League of Legends tels que Lulu, Tristana, Corki et bien d’autres. Même sans avoir jamais joué une seule minute à League of Legends ou à tout autre titre de Riot Games, on ne peut qu’être captivé par la qualité du développement de Lazy Bear (également à l’origine de jeux comme Graveyard Keeper) pour cette création.

Une quête colorée et non-violente

L’histoire raconte qu’une grande fête a éclaté à Bandle City, fragmentant la terre en îles flottantes et séparant amis, familles et proches les uns des autres. Le joueur incarne un personnage ayant pour mission de parcourir ces îles, rétablissant les connexions telles qu’elles étaient autrefois et tentant de percer le mystère chaotique et cataclysmique. Cette quête implique du travail de couture, de tricotage et de cueillette. Le jeu parvient à conserver efficacement son statut de RPG, malgré l’absence de combat.

Source : checkpointgaming.net