Les libéraux ont devancé les conservateurs dans la RGT alors qu’un sondage suggère que le logement est devenu un problème majeur pour les électeurs


Une pluralité de résidents de la région du Grand Toronto pensent que le logement abordable est le plus gros problème auquel la région est confrontée alors même qu’une quatrième vague qui s’aggrave de la pandémie de COVID-19 met le système de santé et l’économie en général sous pression, selon un nouveau sondage.

Nanos Research a interrogé 518 résidents adultes de la RGT sur les principaux problèmes auxquels la région est confrontée et sur les facteurs les plus susceptibles d’influencer leur vote lors des élections fédérales du mois prochain.

Il a révélé que 40,8 pour cent des répondants ont identifié le logement abordable comme le plus gros problème dans la RGT, suivi des transports en commun (17,5 pour cent) et des problèmes liés à la COVID-19 (13,8 pour cent).

Les données les plus récentes publiées par le Toronto Regional Real Estate Board suggèrent que la valeur des maisons a augmenté de 12,6 % au cours de la dernière année et que le prix moyen de tous les types de propriétés dans toutes les régions de la RGT dépasse maintenant 1 million de dollars.

Les autres problèmes identifiés par les répondants comprenaient le coût de la vie (5,5 %), la reprise économique après COVID-19 (5,2 %), le climat (5 %) et les crimes violents (4,9 %).

Les résidents de la ville de Toronto étaient plus susceptibles d’identifier le logement abordable comme leur principal problème (47,4 %) comparativement aux résidents d’ailleurs dans la région (35 %).

Les préoccupations concernant le logement étaient également plus prononcées chez les jeunes résidents de la RGT, 45 % des personnes âgées de 18 à 34 ans l’identifiant comme leur principal problème, comparativement à 35 % des personnes âgées de 35 à 54 ans et 43 % de celles qui ont 55 ans et plus.

L’abordabilité du logement a en fait été un problème important pour les dirigeants au début de la campagne, le chef libéral Justin Trudeau s’étant rendu à Hamilton la semaine dernière pour promouvoir les plans de son parti visant à dépenser 1 milliard de dollars pour une initiative de location avec option d’achat.

Les conservateurs dirigés par Erin O’Toole ont également promis de construire un million de logements au cours des trois prochaines années dans le cadre de leur propre plan en plusieurs points pour aborder l’abordabilité du logement.

« Atteindre 41% pour n’importe quel problème est assez important », a déclaré le sondeur Nick Nanos à CP24 mardi soir. «Cela témoigne du fait que cela saisit les gens dans la RGT. Surtout si vous avez moins de 35 ans, vous vous demandez probablement si vous pouvez vous permettre d’acheter une maison ou même simplement vous permettre de payer un loyer d’ailleurs, explique pourquoi tous les partis fédéraux se disputent actuellement les votes quand il s’agit de l’abordabilité du logement.

Il a souligné que les chiffres montrent que ce ne sont pas seulement les jeunes électeurs qui sont concernés.

« Ce ne sont pas seulement les millennials qui sont inquiets, ce sont les personnes d’âge moyen qui s’inquiètent de la façon dont les millennials pourront entrer sur ce marché et les grands-parents, s’inquiétant pour leurs enfants et leurs petits-enfants », a-t-il déclaré.

LES LIBÉRAUX EN AVANT DANS GTA

La publication du sondage de Nanos Research intervient à moins de trois semaines des élections fédérales et des sondages indiquant une course extrêmement serrée. A voir aussi : 5 meilleures missions GTA 4 (août 2021).

Les données de suivi de Nanos se terminant dimanche montrent que les libéraux devraient remporter 111 sièges contre 107 pour les conservateurs.

Cependant, les libéraux semblent s’accrocher à leur bastion de la RGT jusqu’à présent.

course GTA

Une enquête distincte de Nanos Research auprès de 502 adultes, commandée par CTV News et CP24, a révélé que 44 pour cent des électeurs décidés à Toronto soutiennent le parti libéral, contre 32 pour cent pour les conservateurs et 19 pour cent pour le NPD. Le Parti vert et le Parti populaire du Canada ont obtenu l’appui de 2 % et 3 % des électeurs décidés, respectivement.

Environ 13 pour cent des répondants à Toronto ne savent toujours pas pour qui ils voteront.

Pendant ce temps, dans la région dite 905 entourant la ville, la course semble être beaucoup plus serrée.

Premier ministre préféré

Le sondage suggère que les libéraux ont toujours le soutien d’environ 41 pour cent des électeurs décidés, mais les conservateurs sont plus proches avec le soutien de 33 pour cent des électeurs décidés. Le NPD est loin troisième dans le 905 avec l’appui de 15 pour cent des électeurs décidés.

La région 905 a été très disputée dans le passé, mais lors des élections de 2019, les libéraux ont remporté les cinq sièges à Brampton et les huit sièges à Mississauga en route vers la formation d’un gouvernement minoritaire. Les conservateurs ont remporté une poignée de sièges dans la banlieue nord de Toronto en 2019, mais n’ont finalement pas fait suffisamment de percées dans la région pour changer leur sort électoral.

Selon le sondage, environ 10 pour cent des électeurs potentiels dans le 905 restent indécis avec trois semaines restantes dans la campagne.

LES ÉLECTEURS JUGERONT LES LIBÉRAUX SUR LE DOSSIER

En plus de sonder les électeurs potentiels sur leurs principaux problèmes, Nanos Research leur a également demandé d’évaluer l’importance de divers autres facteurs pour influencer leur vote.

Les répondants ont attribué le niveau d’importance le plus élevé au plan d’avenir d’un parti avec un score moyen de 8,1.

Ils semblaient également suggérer que les antécédents du Parti libéral seraient un facteur important dans la détermination de leur vote, lui attribuant un score moyen de 7,6.

La performance des dirigeants pendant la période de campagne n’a pas été considérée comme importante, les répondants lui attribuant un score moyen de 6,4

De même, alors que l’abordabilité du logement était un problème majeur dans l’ensemble, le sondage a suggéré qu’il pourrait ne pas être un facteur décisif le jour du scrutin, les répondants ne lui attribuant qu’un score moyen de 6,8.

Le sondage thématique a été mené entre le 28 et le 30 août et est basé sur un sondage en ligne auprès de 518 résidents adultes. Il est considéré comme précis à 4,3 points de pourcentage près, 19 fois sur 20.

Le sondage sur la course dans la RGT a été mené par téléphone entre le 22 et le 29 août et est considéré comme précis à 4,4 points de pourcentage près, 19 fois sur 20.

Les Canadiens se rendront aux urnes le 20 septembre.

campagne





Source : http://www.bing.com/news/apiclick.aspx?ref=FexRss&aid=&tid=9D7DB24ED98343B2ABAA96863B4F74D2&url=https%3A%2F%2Fwww.cp24.com%2Fnews%2Fhousing-trumps-covid-19-as-main-issue-for-gta-voters-ahead-of-federal-election-poll-1.5568487%3Fcache%3D%253FclipId%253D104066&c=15044970401220830752&mkt=fr-fr