Le projet du terminal ferroviaire de Milton peut avancer malgré les inquiétudes sur la santé

Un projet de construction d’un important centre de transport ferroviaire et routier dans la grande région de Toronto a été autorisé temporairement par la Cour d’appel fédérale, alors que l’avenir de l’installation reste incertain.

Une décision en suspens

Dans une suspension de la décision d’un tribunal inférieur qui avait interrompu la construction, le juge a permis à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada de continuer à construire le terminal à Milton, en Ontario, en attendant l’appel de la décision précédente.

Le projet de 250 millions de dollars vise à doubler la ligne de voies ferrées existante de CN dans la région et à construire un centre pour le transfert de conteneurs entre les camions semi-remorques et les wagons de fret.

Une question d’intérêt public

Le juge de la Cour d’appel fédérale, George Locke, a déclaré que bien qu’une interruption des travaux n’aurait aucun effet sur la viabilité à long terme de CN, tout retard est « préjudiciable à l’intérêt public ».

Le mot final sur la poursuite des travaux dépendra d’une décision ultérieure de la Cour d’appel fédérale.

Des préoccupations environnementales et de santé

Le jugement du tribunal inférieur a fait ressortir des préoccupations sanitaires liées à la qualité de l’air, soulignant les 800 camions diesel qui feraient des trajets quotidiens aller-retour vers le centre dans la région de Halton en Ontario.

CN a souligné que la région du Grand Toronto et de Hamilton est l’une des régions à la croissance la plus rapide du pays, augmentant ainsi la nécessité d’un service de fret.

Des implications pour la santé et l’environnement

Ce rapport de la Presse canadienne a été initialement publié le 13 mai 2024.

Source : www.bing.com