GTA prévoit un investissement record dans la CRE jusqu’au deuxième trimestre 2021 | RENX


L’aéroport municipal de Toronto Buttonville, situé juste au nord de la ville de Markham. (Google Street View)

La valeur des transactions immobilières commerciales de la région du Grand Toronto (RGT) a atteint un record de 13,2 milliards de dollars au premier semestre de 2021, soit une augmentation de 68 % par rapport à l’année dernière.

« Les investisseurs ne voient rien qui nous ralentisse », a déclaré Ray Wong, vice-président des opérations de données pour la division Data Solutions d’Altus Group, qui a calculé les chiffres. « L’inflation est là, mais jusqu’à présent (elle) n’a pas vraiment eu d’impact sur la reprise économique et n’a pas vraiment eu d’impact sur les taux de capitalisation.

« L’année dernière, nous avons vu les taux de capitalisation augmenter pour les centres commerciaux et les bureaux régionaux. Maintenant, nous assistons à une stagnation et à des baisses continues des taux de capitalisation pour les immeubles industriels et multifamiliaux. »

Les faibles taux d’intérêt et la forte demande des investisseurs cherchant à placer des capitaux ont été des facteurs clés de ventes.

Il y a eu 1 417 transactions au cours de la période, dont 13 évaluées à plus de 100 millions de dollars. Toutes les classes d’actifs ont connu une augmentation du volume.

Le groupe Altus finalise toujours ses chiffres d’activité de transaction nationale pour le premier semestre de l’année, mais Wong a déclaré qu’ils étaient en hausse significative par rapport à l’année dernière dans tout le pays.

D’après les chiffres dont il dispose à ce jour, il y a eu 31 milliards de dollars de ventes au cours des six premiers mois, contre 40 milliards de dollars pour l’ensemble de 2020.

« Nous ne voyons pas de ralentissement de l’activité pour cette année », a déclaré Wong à RENX. «Nous savons qu’il y a des inquiétudes quant à la possibilité d’une quatrième vague et si nous allons ou non entrer dans un type de verrouillage qui ralentirait l’économie.

« La différence cette fois-ci par rapport à l’an dernier, c’est que nous savons dans quoi nous nous engageons. Il y avait des inconnues l’année dernière.

La terre reste roi

Les ventes de terrains et de lots résidentiels, combinées aux terrains industriels, commerciaux et d’investissement (ICI), ont dépassé 6,7 milliards de dollars et représentaient 51 % des investissements totaux. Sur le même sujet : Dans quelles actions investir lors des missions d’assassinat de GTA 5.

« C’est la composante des terrains résidentiels qui reste toujours d’actualité et suscite beaucoup d’activité », a déclaré Wong. « Beaucoup de développement est prévu d’ici deux à quatre ans. »

Avec moins de perturbations et moins d’incertitudes sur le marché qu’il y a un an, le développement s’est considérablement accéléré. Le nombre de demandes d’aménagement soumises à la ville de Toronto a atteint 138 de janvier à juin, contre 117 un an plus tôt.

Les deux tiers de ces 138 demandes concernaient des appartements en copropriété ou des ensembles locatifs construits à cet effet.

L’industrie et les appartements restent forts

La disponibilité restant faible, les actifs industriels restent très recherchés par les investisseurs. Il y a eu 2,9 milliards de dollars de transactions dans la catégorie d’actifs au premier semestre 2021. Les propriétés à locataire unique et à locataires multiples, ainsi que les terrains industriels, sont tous en demande.

Wong a déclaré que les nouveaux bâtiments industriels et entrepôts avec de hauts plafonds sont demandés par les grands utilisateurs tels qu’Amazon, tandis que les bâtiments plus petits avec des hauteurs libres inférieures à Etobicoke et Scarborough sont également populaires pour répondre aux besoins de logistique du commerce électronique et permettre des livraisons depuis des zones proches des consommateurs.

Wong a déclaré que les transactions d’appartements ont totalisé environ 1,8 milliard de dollars au cours des six premiers mois de l’année.

« Le défi avec les appartements est qu’il est si difficile d’acheter des produits, ce qui pousse le besoin de location spécialement conçue. Les appartements ont toujours eu ce taux de capitalisation bas et constant et des rendements stables à long terme.

Commerce et bureau

Les transactions de détail étaient également de l’ordre de 1,8 milliard de dollars au premier semestre 2021, selon Wong.

« Même si le commerce de détail a eu ses défis, il a toujours les emplacements. Il peut être utilisé pour la vente au détail à court terme et un réaménagement potentiel sur la route pour une sorte d’utilisation multifamiliale.

La seule classe d’actifs majeure qui n’a pas franchi la barre du milliard de dollars d’investissements totaux au cours des six premiers mois de l’année était le bureau.

Compte tenu de la propagation de la variante Delta et d’un nombre croissant de cas de COVID-19, le retour attendu dans les bureaux semble susceptible d’être retardé et l’incertitude restera dans le secteur.

« Certains produits de bureau se vendent dans les zones urbaines pour un faible taux de capitalisation et ne sont pas basés sur les besoins existants, mais sur un réaménagement potentiel dans trois à sept ans », a déclaré Wong.

« Cela renforce la confiance pour l’immobilier commercial de GTA, car il existe une vision à moyen et long terme de l’immobilier à conserver dans l’intervalle avec tout revenu existant, avec des pensées pour intensifier l’utilisation et augmenter les valeurs sur la route. »

Transactions notables au deuxième trimestre

IMAGE : Tricon Residential prévoit de construire deux tours d'appartements locatifs sur un site de Richmond Road East à Toronto qu'elle a acquis de ONE Properties.  (Avec l'aimable autorisation de Tricon Residential)

Tricon Residential prévoit construire deux tours d’appartements locatifs sur un site de la rue Richmond Est à Toronto qu’elle a acquis de ONE Properties. (Avec l’aimable autorisation de Tricon Residential)

Un immeuble industriel à locataires multiples de 417 000 pieds carrés au 501 chemin Consumers. à North York a été acquis par Amazon pour 56 millions de dollars. La propriété se trouve sur 10,4 acres de terrain à proximité des autoroutes 401 et 404. La propriété a été initialement acquise par le vendeur en avril 2015 pour 20,5 millions de dollars et sera probablement réaménagée par Amazon pour un futur centre de distribution.

La propriété était l’une des trois acquises par Amazon au premier semestre 2021 pour un total de 161 millions de dollars. Les deux autres étaient à Pickering et à Etobicoke.

Un bâtiment industriel de 980 000 pieds carrés au 8000, chemin Dixie. dans le sud de Brampton, sur environ 58,8 acres de terrain, a été vendue par le locataire actuel Ford Motor Company of Canada pour 195 millions de dollars à Panattoni Development Company Canada, qui cherchera à réaménager le site pour de futures utilisations industrielles.

Armadale Properties a vendu sa participation de 50 % dans l’aéroport municipal de Toronto Buttonville de 169 acres à Markham à l’ancien copropriétaire Cadillac Fairview pour 193 millions de dollars, ce qui en fait l’unique propriétaire de la propriété.

Des demandes de développement pour le site ont été soumises en 2011 et proposaient 10 millions de pieds carrés d’espace à usage mixte pour le site. Les demandes ont été portées en appel devant la Commission des affaires municipales de l’Ontario, puis retirées.

Aucune nouvelle demande n’avait été soumise à la Ville de Markham au moment de la vente et elle continue à fonctionner comme un aéroport.

Un terrain résidentiel de 2,14 acres avec des adresses sur Queen Street East et Richmond Street East a été acquis par Tricon Residential pour 129 millions de dollars auprès de ONE Properties.

Les demandes d’aménagement soumises à la Ville de Toronto proposent deux immeubles d’appartements locatifs construits à cet effet avec 824 unités dans des immeubles de 33 et 24 étages dans le cadre d’un aménagement à usage mixte.

Oxford Properties Group a vendu une propriété industrielle de 321 000 pieds carrés entièrement occupée au 8350 Lawson Rd. à Milton à GWL Realty Advisors pour 90,6 millions de dollars. Oxford avait acquis la propriété en septembre 2008 pour 27,6 millions de dollars.



Source : http://www.bing.com/news/apiclick.aspx?ref=FexRss&aid=&tid=1E0550CA56D4443F89AE39789B6B6BEE&url=https%3A%2F%2Frenx.ca%2Frecord-breaking-gta-commercial-real-estate-six-months-2021%2F&c=8131983698158264799&mkt=fr-fr